Mobilité imposée (???) pour les lauréats du concours interne TSCBF

(actualisé le )

Nous avons attiré à de nombreuses reprises l’attention du ministère sur le caractère foncièrement injuste de l’obligation de mobilité faite aux agents de catégorie C promus ou reçus à un concours. Il est révoltant de voir des collègues qui ont fait l’effort de passer un concours interne ou qui, par leur mérite, ont eu une promotion au choix, contraints de renoncer au bénéfice de ce concours ou de cette promotion pour la simple raison qu’ils sont dans l’impossibilité de changer de poste.
Notre demande a été et est toujours que les agents promus de C en B puissent être promus sur place.

Dans son intervention au comité technique ministériel du 19 avril 2013, Aurélie Filipetti faisait droit à cette demande en prenant la décision de « suppression de la règle de la mobilité imposée pour les agents de catégorie C promus ou reçus à un concours » (page 5 de l’intervention de la ministre en ligne sur Sémaphore).

Or, à ce jour, les lauréats continuent de recevoir le même vieux message de la part du service des concours (les lauréats du concours interne de TSCBF pas plus tard que ce matin), message qui précise que : « Il vous est possible, si vous le souhaitez, de préciser vos contraintes d’ordre familial, personnel ou autres. Merci également de préciser votre mobilité géographique et d’indiquer si vous êtes ou non en possession du permis B (qui peut s’avérer indispensable pour certains postes). L’administration prendra en compte dans la mesure du possible les éléments que vous porterez à sa connaissance. »

Et d’ajouter, histoire de bien mettre la pression : « J’attire votre attention sur le fait que le refus du poste qui vous sera proposé équivaudra à un refus du bénéfice du concours. »

Pour notre part, nous estimons que l’administration devrait, dans la mesure du possible, tenir compte de ce que décide la ministre. A notre connaissance, les agents qui sont reçus au concours interne de TSCBF sont bien, par nature, des agents de catégorie C ; ils sont donc dispensés de l’obligation de mobilité depuis le 19 avril 2013.

Peut-être - on l’espère fortement - ne s’agit-il que d’un copier-coller malheureux, auquel cas il serait bon que l’administration, dans la mesure du possible, communique immédiatement sur la confirmation de la dispense de mobilité pour les lauréats du concours interne de TSCBF. Et il serait souhaitable que, dans la mesure du possible, elle se dispense d’envoyer aux agents des messages généralistes qui ne les concernent pas et qui les inquiètent inutilement.

S’il s’avérait que ce message les concernait effectivement, l’administration devrait nous indiquer, dans la mesure du possible, pourquoi elle s’assoie sur les décisions de la ministre.

Partager cette page