élections 2011 CAP des TSCBF

(actualisé le )

Chers collègues,

Vous êtes appelés à voter avant le 20 octobre pour le renouvellement de vos représentants à la CAP des Techniciens des Services Culturels

Cette élection est importante.

filière accueil et surveillance

Aujourd’hui, les métiers de l’accueil et de la surveillance couvrent un ensemble de champs opérationnels nécessaires au bon fonctionnement d’un établissement culturel : l’exercice d’un accueil de qualité, d’un contrôle efficace, la mise en place d’une sécurité et d’une sûreté maîtrisée réclament des compétences trop souvent acquises dans l’urgence du besoin, de manière empirique et isolée.

La formation qualifiante est un point clef à développer pour l’avenir du corps des Techniciens des Services Culturels.

A l’issue d’un repyramidage inégal - où le caractère « entendu » des promotions a entériné et fixé des choix managériaux sans autre visée que la continuité conservatrice des méthodes les plus éculées, en matière d’encadrement des personnels notamment, les missions des Techniciens des Services Culturels ont été diminuées et dévalorisées.

Quel projet de carrière peut être envisagé en catégorie B ? Quelle évolution les personnels de ce corps peuvent-ils envisager sans qu’une formation solide et qualifiante leur soit proposée ?

L’accueil des publics et la défense du service public sont partout mis à mal et réduits au seul maître mot de la gestion des flux, plan d’action communément adopté pour une culture rentabilisée dans l’ensemble de nos établissements, quelle que soit leur taille.
En l’absence de relais éducatif et de volonté émancipatrice, il ne reste que le flux consommateur d’une culture touristique et marchande.

Ainsi, la promotion « au mérite » ne reconnaît pas les mérites des personnels dont les missions sont taylorisées, réduites à la tâche.

Nous nous engageons à lutter pour rétablir et promouvoir les fonctions redéfinies et liées à ce corps.

Nous nous engageons à donner du sens aux missions d’accueil et de surveillance au sein d’un service public culturel de qualité à l’usage de tous.

Nous nous engageons pour une équité en CAP et pour le choix le plus juste de promotions véritablement méritées.

Nous nous engageons à défendre la mobilité des agents au sein du ministère.

filière bâtiments de France

Malgré les promesses de notre ministre, les filières métiers de notre ministère se retrouvent diluées par l’application du dogme du non renouvellement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite et par le maintient du plafond d’emploi défini par Bercy.

Le non renouvellement des Techniciens des Bâtiments de France partant à la retraite est accentué par le manque de concours de recrutement qui entraîne un appauvrissement de ce corps propre à notre ministère.

Le MCC use de la fusion des corps pour dissimuler le manque d’agents techniques. Cette fusion des techniciens SDAP-DRAC avec la filière Accueil et Surveillance, réalisée il y a déjà de nombreuses années en était un signe avant coureur.

Le manque de re-pyramidage de notre filière Bâtiment de France ne crée aucune dynamique. Les agents se retrouvent bloqués sans avoir la moindre chance de progresser et de passer dans le corps des Ingénieurs des Services Culturels

De nos spécificités professionnelles qui devraient nous opposer, nous pouvons faire une force d’action et travailler de concert entre nos deux métiers et ce pour le bien de tous.

Nous nous engageons à lutter pour rétablir et promouvoir les fonctions de Technicien des Bâtiments de France

Nous nous engageons pour une équité en CAP et pour le choix le plus juste de promotions véritablement méritées.

Nous nous engageons à défendre la mobilité des agents au sein du ministère.