« Pour l’unité syndicale face à l’extrême droite »

Appel de VISA- Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes

Paris, le 19 décembre 2016

La situation a rarement été aussi grave depuis février 1934 et les défilés de ligues fascistes. Comme à cette sombre époque, les organisations d’extrême droite tentent d’occuper la rue et la parole raciste se libère de plus en plus.

Les identitaires manifestent contre la construction de mosquées, agressent des musulman-es et des militant-es progressistes ; les intégristes catholiques défilent contre l’égalité des droits ; le Front national organise une campagne de manifestations contre l’accueil des réfugiés ; des groupuscules d’extrême droite en profitent pour dégrader des Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO) où les réfugiés sont hébergés...

Dans les villes qu’elle occupe, l’extrême droite mène une politique antisociale, anti immigré-es et anti
syndicale. Dans son programme électoral soi-disant économique et social, le FN courtise le petit patronat français, divise la classe ouvrière entre français et étrangers, entre chômeurs et salarié-es, et il instrumentalise la laïcité contre les musulman-es. De plus, le FN est le seul parti politique à vouloir supprimer notre syndicalisme pour réinstaurer corporatisme et paternalisme.

Pourtant, les intentions de vote pour le FN progressent et confirment une « extrême droitisation » d’une partie de la population, ce qui s’oppose à notre vision solidaire et égalitaire de notre société.

Cela dit, des ripostes à ce climat délétère s’organisent : Collectifs de vigilance dans les villes occupées, sites Internet antifascistes, collectifs de soutien aux réfugiés, initiatives intersyndicales délocalisées depuis le 29 janvier 2014, formations syndicales, livres, bandes dessinées...

VISA prend sa part dans ce travail (publications de brochures, formations, interventions dans les instances syndicales, articles d’analyse sur visa-isa.org...) et relaie les analyses et réactions syndicales face aux agissements de l’extrême droite.

Nous considérons qu’il faut franchir ensemble un palier supplémentaire à l’approche des élections présidentielles et législatives. Comme en 1934, le syndicalisme doit s’unir face à l’imposture sociale et électorale de l’extrême droite en expliquant clairement et concrètement aux salarié-es que le FN demeure leur pire ennemi.

Réunies en assemblée générale le 3 décembre, les membres de VISA, représentant une cinquantaine de structures syndicales de la CGT, de SOLIDAIRES, de la FSU, de la CFDT, de la CNT et le Syndicat de la Magistrature, appellent à renforcer l’unité syndicale pour faire barrage aux idées d’extrême droite, dans les têtes, dans la rue et dans les urnes.

Puisqu’il est urgent de réunir nos forces et de le faire savoir, nous proposons la tenue d’une réunion le samedi 4 février après-midi à Paris pour débattre de :

  • - nos actions en direction des salarié-es et, plus largement, de l’opinion publique
  • - nos ripostes unitaires en plus des initiatives déjà prévues
  • - nos modalités d’intervention dans la campagne électorale

Ces axes de travail ont été déclinés lors de la réunion du 4, à lire après les signatures.

Pour poursuivre la riposte, VISA coorganisera un salon du livre antifasciste avec débats le 1er avril 2017, ouvert à toutes les organisations qui travaillent le terrain de la lutte contre l’extrême droite.
L’heure est plus que jamais à l’unité, construisons la ensemble dès maintenant.

Signatures (maj du 1er février) :
- FSU, Union syndicale Solidaires
- Fédération SUD Rail, SNAC FSU, SOLIDAIRES Finances publiques, CGT Thalès, SUD Culture Solidaires, Snuitam FSU, SNPES-PJJ-FSU, SUD Centrale Solidaires, SUD Insee, Snuter-FSU, Snetap FSU, SNUipp FSU, Fédération SUD Santé Sociaux, FERC CGT, FNPOS CGT, Fédération SUD-PTT, SUNDEP-SOLIDAIRES SUD Enseignement privé,
- UD CGT de l’Allier, SOLIDAIRES des 5e-13e arrdts de Paris et d’Ivry-sur-Seine, SOLIDAIRES 76, SOLIDAIRES 13, SOLIDAIRES Ardèche Drôme, SOLIDAIRES 69, SOLIDAIRES Paris, SOLIDAIRES 34, SOLIDAIRES 03, SOLIDAIRES Auvergne, SOLIDAIRES Hérault,
- Ferc Sup CGT Université d’Aix-Marseille, SUD Région Hauts-de-France, CGT PJJ Sud Est, Snuter 94-FSU, SUD Education 13, SUD Collectivités Territoriales 59, SUD Culture Solidaires – Saintes, SPONSS CGT, SNUTER 13 FSU, SUD-santé-APHP, SUD Métaux 33, SNUTER FSU 24, CGT Arcelor Mittal Fos/Mer, CFDT UES de l’entreprise O2, SNUTER Conseil Départemental 13, SNUipp FSU 13, CGT retraités cheminots Marseille, SUD-Rail Paris Saint-Lazare, SUD-Rail Midi-Pyrénées, CGT Chômeurs rebelles Morbihan, CGT Educ’action 13…

Les signataires du présent appel, réunis le 4 février 2017, proposent :

  • - D’inviter leurs intersyndicales à se réunir spécifiquement sur le thème de la lutte contre l’extrême droite,
  • - De multiplier les expressions syndicales et intersyndicales sur les parties du programme Fn concernant les salariè-es de leur secteur, département, entreprises, administration...
  • - de s’emparer des expressions / analyses de VISA pour les relayer dans leur presse syndicale,
  • - de construire un pôle antifasciste dans les manifestations du 1er mai : « Pas une seule voix pour le Fn et les idées d’extrême droite ! »

Prochains rendez-vous unitaires :

  • 28 février : journée intersyndicale CGT – FSU – Solidaires à Courrières (62)
  • 9 avril : Salon du livre antifasciste (avec débats, film, théâtre, stands) à « la parole errante » à Montreuil (93)
  • 1er mai : Manifestations unitaires
  • 13 mai : Réunion des signataires de l’appel entre les présidentielles et les législatives