NON A L’AUGMENTATION DES FRAIS D’INSCRIPTION POUR LES ETUDIANTS EXTRA-COMMUNAUTAIRES

SNAC-FSU, Sud Culture Solidaires

La Ministre de l’Enseignement supérieur annonce une augmentation drastique des frais de scolarité pour les étudiants extra-communautaires dès la rentrée prochaine : en licence (2770 au lieu de 170 €), en master (3770 au lieu de 243 €) et en doctorat (3770 au lieu de 380 €).

Si pour l’instant ce sont les établissements sous tutelle du Ministère de l’enseignement supérieur qui sont concernés, nul doute que les écoles sous tutelle du Ministère de la Culture suivront cette orientation, si l’on n’agit pas maintenant pour contrer cette mesure.

Par ailleurs, il est fort probable que cette hausse sera suivie dans un deuxième temps par une augmentation généralisée pour tous les étudiants, comme cela a été préconisé par la Cour des comptes.

Ce sont donc les étudiants les plus pauvres et, dans un premier temps, ceux venant des pays les plus défavorisés qui seront privés d’enseignement en France, d’autant que l’obtention d’un visa est déjà extrêmement coûteuse.

Le système de bourse préconisé par le gouvernement ne suffira pas à compenser la hausse des frais. Il est même probable qu’une majorité d’étudiants finissent par s’endetter afin de financer leurs études, suivant le modèle anglo-saxon, et entravant le principe d’un enseignement public et gratuit ouvert au plus grand nombre.

Déjà des universités ont marqué leur hostilité à cette mesure.

L’ensemble des organisations syndicales, étudiantes et professionnelles, ont également appelé à lutter jusqu’à son retrait.

Aux Beaux-Arts de Paris, un collectif étudiant a lancé un mouvement dès l’annonce gouvernementale. L’Association nationale des écoles d’art (Andéa) a publié quant à elle une tribune au Monde contre ce projet.


AUSSI, TOUS ENSEMBLE, LUTTONS CONTRE
LE PROJET DE HAUSSE DES FRAIS D’INSCRIPTION


Contre une mesure discriminatoire
Contre la sélection par l’argent
Contre la marchandisation de l’enseignement supérieur

L’intersyndicale Ensba
SNAC-FSU
Sud Culture Solidaires