CNC : Les temps changent

(actualisé le )

Cher.e.s collègues,
A l’occasion du Conseil d’administration du 1er avril, votre représentant FSU a alerté sur une des mesures mises en place : l’ anticipation de mobilisation du soutien automatique à hauteur de 30% pour pallier les difficultés de trésorerie des entreprises du secteur.
Cette aide exceptionnelle va nécessiter une instruction et des opérations budgétaires et comptables supplémentaires alors que seulement 54% des agents sont équipés d’un PC portable et que l’application SOFI n’est pas consultable à distance.
Cette mission, nécessaire pour des entreprises en difficulté, va reposer sur un tout petit nombre d’agents et risque très certainement de les mettre en tension alors que des déblocages de soutien automatique sont actuellement en cours d’instruction et de traitement.
L’étude d’impact présentée en CA fait l’impasse sur cette surcharge administrative potentielle et le peu d’agents en capacité de prendre cette nouvelle mission en charge.
Cette mission supplémentaire, même si elle est ponctuelle, est l’occasion de rappeler une demande que nous faisons à l’administration depuis dès le début : informer les agents de leur situation administrative et de leurs droits.
Les réponses que nous avons reçues jusqu’à aujourd’hui ne sont pas totalement satisfaisantes.
Il est à craindre que les agents qui ne disposent pas d’un PC mis à disposition par le CNC et qui travaillent à distance sur leur propre matériel ne soient pas considérés en TAD, mais en ASA ne générant pas de RTT, surtout si dans le même temps ils ont des enfants à charge.
Nous avons plusieurs cas aujourd’hui d’agents qui travaillent dans ces conditions (sur du matériel personnel), y compris sur des jours de congés posés avant la période de confinement et à qui il est refusé catégoriquement de neutraliser leurs congés posés et validés.
Nous avons donc saisi le Président afin que :
- chaque agent reçoive une information claire et personnalisée sur son statut depuis le début du confinement : travail à distance, travail à domicile, ASA (autorisation spéciale d’absence), arrêt de travail, etc…
- que soient précisées les missions prioritaires ; les agents ne sont pas en capacité de mener à bien toutes leurs missions dans les conditions actuelles,
- que chaque agent reçoive rapidement un rappel des règles retenues pour le travail à distance (TAD), pour les ASA, notamment pour les parents qui gardent leurs enfants et assurent dans le même temps certaines missions urgentes,
- que chaque agent soit informé des conséquences de l’ASA (salaire maintenu, mais ne générant pas de RTT pour la période concernée par l’ASA),
- qu’une information claire soit faite sur les congés posés avant le confinement alors que certains agents assurent tout de même les missions demandées par leur hiérarchie.
Il est nécessaire que cette période de crise sanitaire fasse évoluer les esprits et que les consignes de bienveillance de notre Président soient comprises de tous les encadrants et appliquées.
Les agents montrent en ce moment leur sens du service public, le Président l’a souligné lors du Conseil d’administration en exprimant sa fierté de diriger notre établissement, et a fait part de la reconnaissance des professionnels.
Cette crise doit faire prendre conscience à tous de la nécessité de remettre l’humain au centre des priorités.
Nous vous tiendrons informés des suites de notre démarche.
Portez-vous bien.

La section SNAC-FSU