L’urgence sociale s’invite au Ministère de la Culture !

Les agents du Ministère de la Culture mobilisés pour la défense et l’amélioration du Service Public

Ce mardi 29 novembre, quatre cents agents se sont rassemblés sur le parvis du musée d’Orsay à l’appel de plusieurs organisations syndicales de la Fonction Publique (CGT, FAFP, FSU, Solidaires). Une cinquantaine d’agents du Ministère de la Culture étaient présents, tous secteurs confondus : administration centrale, DRAC, Mobilier National, musées, monuments historiques, Archives Nationales, RMN, Écoles, Bibliothèque Nationale, INRAP, etc.

Les personnels du Ministère étaient donc mobilisés et décidés à faire aboutir les revendications que portent depuis plusieurs années leurs représentants pour l’amélioration des carrières, l’augmentation des salaires, le renforcement du Statut général, l’amélioration des conditions de travail, l’octroi de moyens et d’effectifs supplémentaires et la fin de la précarité dans la Fonction publique. Dans un ministère pauvre, comme le nôtre, l’urgence sociale doit passer au premier plan des priorités !

Un « after » au Ministère

À l’issue du rassemblement et en raison du froid, les personnels du Ministère de la Culture ont décidé de poursuivre la mobilisation en occupant le hall de l’immeuble des Bons-Enfants.

À 13H30, contact a été pris avec Monsieur Frédéric Lenica, Directeur de Cabinet de la Ministre afin que celui-ci vienne s’expliquer devant les personnels sur la politique sociale portée par la Ministre.

Vers 14H30 la même demande a été faite à Madame Irène Basilis, Directrice-adjointe de Cabinet. En l’absence de réponse et à bout de patience, une quarantaine de militants sont alors montés au 8ème étage du bâtiment afin d’exiger des réponses concrètes.

Vers 15H00, le Directeur de Cabinet nous a courageusement fait savoir par mail qu’il acceptait de recevoir une délégation en fin de semaine. Cerise sur le gâteau, il nous demande, dans le même message, de lui faire parvenir la liste des sujets que nous souhaitons aborder ! Comme si la situation d’urgence sociale des personnels du Ministère lui était inconnue alors que nous n’avons de cesse de rappeler les conditions de pauvreté, de précarité et de manque de reconnaissance des carrières des personnels du Ministère de la Culture.

Ça discute au 8ème étage !

Monsieur Christopher Miles, Secrétaire Général du Ministère, bien qu’il n’ait aucun mandat politique, a accepté de nous recevoir. Pendant près d’une heure, nous avons échangé et discuté avec lui sur tous les dossiers en souffrance touchant la carrière et les salaires des agents du Ministère. Tous les points évoqués par l’intersyndicale au cours de différents CTM et dans nos communiqués, ont été rediscutés un à un. Mais en dehors de son invariable rengaine Monsieur Miles ne nous a pas apporté de réponses nouvelles. Nous constatons qu’il n’y a aucune volonté politique à répondre concrètement à l’urgence sociale au Ministère de la Culture.

Après cette journée d’action, on continue la mobilisation !

Cette journée d’action du 29 novembre aura permis de réaffirmer la priorité d’urgence sociale au Ministère de la Culture. Monsieur Miles a en effet dit avant de nous quitter qu’il « transmettrait » au Cabinet de la Ministre. Nous avons surtout insisté sur le manque évident de volonté politique de Madame Audrey Azoulay à faire avancer ces dossiers pourtant vitaux pour les agents du Ministère de la Culture et qui touchent principalement aux carrières et aux salaires.

Mais il faudra plus qu’une simple journée d’action pour obtenir des avancées concrètes. Continuons à nous mobiliser, dans l’unité la plus large !

Pour nos salaires, pour nous carrières :

Tous ensemble ! On ne lâche rien !

Paris, le 29 novembre