Déclaration d’introduction du SNAC-FSU au CHSCTM du 16 mars 2021

Jeudi 11 mars : Madame Roselyne Bachelot déclare sur Twitter : "Avec Jean Castex, nous avons reçu ce matin les organisations syndicales de la Culture avec lesquelles nous travaillons depuis des semaines, pour partager des annonces qui confirment notre gouvernail dans la crise : personne ne doit être laissé de côté"

Dommage... le SNAC-FSU n’a pas reçu d’invitation. Nous avons vérifié la boîte aux lettres. Rien. La messagerie électronique. Rien. La boîte à Spam. Rien.

Pas de grève à la Poste. Comme nous sommes de nature bienveillante à la FSU, nous nous sommes résignés et avons supputé une erreur.

Etant donné que Madame la Ministre n’avait pas encore eu le temps d’échanger avec les organisations syndicales représentatives du ministère de la Culture dans le cadre du CHSCTM, nous nous sommes rassurés, elle rattrapera l’erreur et viendra probablement échanger avec nous lors de ce CHSCT.

Et comme Madame la Ministre a déclaré ce vendredi, 12 mars, sur France Culture "Nous sommes sur des objectifs de réouverture pour le deuxième trimestre 2021", nous avons logiquement supposé qu’elle viendrait évoqué ce point au CHSCT Ministériel.
Logique.

Qui plus que les élus au CHSCT sont capable de témoigner des conditions nécessaires à la réouverture des lieux culturels ?
Depuis un an, les représentants des personnels sont devenus de véritables experts de l’application des consignes sanitaires, et eux et leurs collègues dans les CHSCT d’établissement et les CHSCT locaux ont une connaissance fine des locaux, des publics, et sont donc indispensables pour mettre en oeuvre les conditions qui permettraient une réouverture dans le "deuxième trimestre 2021" (qui commence dans 2 semaines...).

Madame la Ministre a jugé « inutiles et dangereuses » les occupations des théâtres, elle pourrait venir dans les transports en commun à 17h30. Elle pourrait y rencontrer des agents catégorie C de « son » ministère, ceux que l’on juge rarement utile d’équiper d’outils qui leur permettraient de télétravailler.

Nous avons vu Madame la Ministre s’exprimer le 8 mars sur INSTAGRAM sur les discriminations faites aux femmes mais nous n’avons pas eu de réponse à nos alertes sur la situation au C2RMF, ou dans un autre registre au CNC.

Nous avons regardé ce matin les réseaux sociaux en espérant l’annonce de la présence de Madame la Ministre à ce CHSCT. Rien, et nous le regrettons. Les CHSCT vivent leur dernière année et nous le regrettons.

Madame la Ministre, contrairement aux dispositions réglementaires, ni vos services ni votre cabinet n’ont pris le temps de répondre au préavis de grève déposé par l’intersyndicale de l’Inrap (ni au courrier de relance d’ailleurs).
Aujourd’hui, il y a une une journée nationale d’action, de grève et de manifestations. Pour la première fois les archéologues revendiquent une revalorisation salariale et une amélioration de leurs conditions de travail, eux qui se sont si souvent battus pour leur métiers et leur discipline.

Depuis huit mois nous avons des questions, nombreuses, des requêtes, souvent, mais jamais de réponses.

Bienvenue au ministère du mutisme et des réseaux sociaux.

Version imprimable