DRAC en VRAC, et les UDAP alors ?

(actualisé le )

Le 19 janvier dernier, quatre mois déjà, l’intersyndicale de la Drac Auvergne-Rhône-Alpes interpellait l’administration sur les difficultés rencontrées par l’UDAP 42 (département de la Loire).

Le conseil départemental de la Loire, dans une démarche de rationalisation de son parc immobilier souhaite récupérer les locaux de l’UDAP 42. La date limite a été fixée au 31 décembre puis reportée au 30 juin 2016.

Depuis, lors de deux CHSCT des 15 mars et 7 juin 2016, le dossier relatif au projet de déménagement de l’UDAP 42 dans les locaux situés 10 rue Claudius Buard à Saint-Etienne a été examiné.

Il en est ressorti :

- que la présence d’amiante a été détectée dans le bâtiment (DTA réalisé en 2014). ( cf rapport de M. Fabre ISST en annexe)

- que l’implantation du service dans les locaux pose également problème (circulations entre les mobiliers, distance de recul des fauteuils, orientation des écrans de travail au regard des sources lumineuses naturelles ou artificielles, etc.)

- que l’avis défavorable du CHSCT de la DDPP ( en annexe) concernant le projet d’aménagement de l’accueil en espace fermé (demande du maintien de l’open space) ne permettait pas au secrétariat de l’UDAP, qui n’a pas vocation d’accueil, de travailler dans des conditions normales.

- qu’en outre, l’environnement n’est pas des plus favorable et optimum (situation en périphérie du centre-ville, trafics divers et variés, difficultés d’accès, pas de lisibilité du service, pas de restaurant administratif à proximité, etc.)

En conséquence, le CHSCT a émis pour la seconde fois un avis défavorable au déménagement de l’UDAP 42.

Pourtant, le Drac par intérim a souhaité que ce service déménage dans les meilleurs délais (soit au 30 juin) et les meilleures conditions en lien avec le secrétaire général !!!!

Une nouvelle fois, après le déménagement manu-militari (en avril) de l’UDAP de l’Ardèche (07) par le préfet Alain Triolle. Il semblerait que l’administration régionale et le ministère ne soient pas en mesure de se battre pour que ses agents puissent travailler dans des conditions décentes !!

A quoi sert l’avis du CHSCT ? Pourquoi continuer à siéger dans ces conditions ?

Une fois de plus, nous ne pouvons que constater le non-respect des
agents et de leurs représentants !

Quid des travaux en présence des agents sur ce site amianté ?

Nous exigeons que l’ensemble des travaux soit réalisé dans les meilleurs délais et ce, avant le déménagement du l’UDAP 42 dans ces locaux ce qui ne pourra être finalisé en aucun cas pour le 30 juin.

SNSD CGT-Culture, SNAC-FSU DRAC Auvergne-Rhône-Alpes