DRAC ARA, grève sur le site de Clermont-Ferrand : le volcan se réveille

(actualisé le )

Le site Clermontois de la Direction régionale des affaires culturelles Auvergne-Rhône-Alpes (DRAC ARA) a déposé un préavis de grève pour le premier mars 2018.

Après une entrevue ce lundi avec l’équipe de direction, les représentants du personnel ont fidèlement rapporté les arguments de la négociation aux agents qui n’en ont pas été satisfaits.

Ce jour, réunis en assemblée générale, les agents du site de Clermont-Ferrand ont décidé de faire grève afin de protester contre la désorganisation de ce site induisant des conditions de travail difficilement tenables.

Une trentaine d’agents grévistes ont manifesté leur mécontentement ce 1er mars 2018.

Pour rappel les agents exigent :

- des moyens nécessaires à l’exercice des missions
- une organisation du travail qui respecte les agents, qui privilégie le travail réel et redonne du sens à leurs missions
- l’amélioration des conditions de vie au travail et le respect au travail
- de réels moyens de fonctionnement pour les sites distants facilitant la mise en œuvre financière des opérations et la proximité avec le territoire
- une vraie politique RH d’anticipation des départs, de maintien des postes, en particulier sur les sites distants
- une stratégie claire, partagée et commune sur les sites pour les territoires
- une réelle prise en compte des spécificités et savoir-faire des agents en place
- un retour à un vrai service public par une vraie stratégie territoriale, un projet de service efficient, un organigramme lisible et compréhensible réalisé en toute transparence, une organisation interne efficace, une lisibilité des missions et de leur répartition

Pour une DRAC véritablement actrice de la cohésion culturelle et sociale, sur l’ensemble du territoire Auvergne-Rhône-Alpes.


Conscients et solidaires des difficultés vécues dans les autres DRAC
Les agents grévistes du site de Clermont-Ferrand,
le 1er Mars 2018


Version imprimable

Article dans La Montagne