Contre-performances des primes à la performance

A la FSU, nous pensons que "la dérive managériale"
du ministère n’est pas fatale : déjà, des rapports
d’experts alertent sur le caractère pernicieux
des primes au mérite, sur l’inadéquation
des démarches de performance, sur la contradiction
entre ces modes de gestion et le principe
d’égalité du citoyen devant le service public. Avec
vous, contribuons à inverser la tendance.
Impertinence des
indicateurs
“Les objectifs du service public sont difficiles
à définir et difficiles à mesurer. Lier
la rémunération du fonctionnaire à un
indicateur de performance revient alors à
l’inviter à améliorer l’indicateur sans
affecter le réel objectif. Privilégier un indicateur
plutôt qu’un autre (...) revient à
allouer l’effort des fonctionnaires sur un
objectif particulier et à négliger les
autres.” (Les limites de l’usage des
primes à la performance dans la
Fonction publique, Maya Bacache-
Beauvallet, EDHEC, 2006)