Condamnation de Cedric Herrou pour délit de solidarité

Argumentaire : « Lorsque l’aide s’inscrit dans une contestation globale de la loi, elle n’entre pas dans les exemptions prévues mais sert une cause militante qui ne répond pas à une situation de détresse. Cette contestation constitue une contrepartie à l’aide apportée."
Gravissime.

Le 8 août, la Cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné Cédric Herrou à quatre mois de prison avec sursis.

De nombreuses réactions :
-* Communiqué de Amnesty International France, La Cimade, Médecins du Monde...
« Ce jugement ouvre la voie à la condamnation de multiples personnes dont la seule motivation est de porter assistance aux personnes migrantes et réfugiées sans autre contrepartie que de voir les droits humains respectés. »

https://www.amnesty.fr/refugies-et-migrants/actualites/ni-trafiquants-ni-delinquant-mais-defenseurs-des-droits

-* Communiqué de la LDH
« La condamnation de Cédric Herrou : une insupportable dérive politique de la justice »
http://www.ldh-france.org/wp-content/uploads/2017/08/CP-Cedric-Herrou-08.08.2017.pdf

-* Communiqué Attac France
« Cédric Herrou condamné à la place de l’État ! Attac appelle à renforcer la protestation citoyenne »
https://france.attac.org/actus-et-medias/salle-de-presse/article/cedric-herrou-condamne-a-la-place-de-l-etat-attac-appelle-a-renforcer-la

-* Communiqué de Roya Citoyenne
« Nous assurons Cédric Herrou, membre du Conseil d’administration de Roya citoyenne, de notre solidarité totale dans le cadre de cet acharnement policier et judiciaire que déploient contre lui le Parquet et le Gouvernement français : 6ème interpellation, trois en un mois… »
http://www.roya-citoyenne.fr/wp-content/uploads/2017/07/communique-27-juillet-2017.pdf