Communiqué de presse

(actualisé le )

Opéra de Paris : le SNAC-FSU ne permet pas que le Père Noël soit pris en otage

La section du SNAC-FSU de l’Opéra de Paris a informé le bureau national de notre syndicat, lors de sa séance du 11 décembre, du dépôt d’un préavis de grève pour les 19, 24, 30 et 31 décembre, établi à l’appui d’une revendication catégorielle portant sur l’intégration de la prime de modulation des techniciens de plateau dans le calcul des cotisations retraites. Les dates choisies correspondent à l’arbre de Noël du personnel de Matignon qui se tient à Garnier ainsi qu’aux représentations des deux réveillons.

Le bureau national du SNAC-FSU a considéré que le mode d’action choisi était largement inapproprié en ce qui concerne le manque de proportion entre les moyens et les fins. Il a d’autre part déploré l’absence de toute communication vis-à-vis des publics.

En tant que syndicat national de la FSU ayant en charge la défense des missions du service public culturel, le SNAC-FSU n’est pas favorable à des actions programmées en toute indifférence des publics, et notamment des publics populaires.

En conséquence, et sans remettre en cause la légitimité de la revendication des techniciens de l’Opéra, le bureau national du SNAC-FSU a estimé ne pas pouvoir soutenir cette action et a voté à 9 voix contre 1 le principe d’une levée de ce préavis.

Les responsables de la section locale ayant décidé de maintenir le préavis, la décision du bureau national a été communiquée aux autorités de tutelle.