CNC : le Grand Soir...

(actualisé le )

Cher.e. s collègues

Vos représentants FSU ont participé mardi 21 juin à un comité technique dont le point principal à l ’ordre du jour et soumis au vote portait sur les règles de la rémunération indiciaire des agents contractuels du CNC (échelonnement, durée de carrière, reclassement).

Une négociation avait été ouverte avec les organisations syndicales en 2016 selon l’accord de méthode du 8 avril 2014, relative à la négociation collective du ministère de la culture et de la communication. 14 réunions de travail se sont tenues jusqu’à la réunion conclusive du 17 mai dernier où l’administration a présenté sa proposition définitive et proposé un protocole d’accord aux organisations syndicales.

La FSU a déploré que le projet présenté ne soit nullement le résultat d’une négociation avec les organisations syndicales mais seulement le fruit d’une concertation avec les tutelles du CNC. En effet, toutes les propositions présentées par les OS ont été écartées au motif qu’elles n’avaient aucune chance d’être acceptées par les tutelles.

Les agents attendent cette réforme depuis des années avec une légitime impatience et sont en droit d’obtenir enfin une juste rémunération de leur travail, notamment après les efforts importants qui leur ont été demandés ces dernières années. Ils se voient aujourd’hui bien mal récompensés. Le Président du CNC a pourtant salué à plusieurs reprises leur remarquable engagement.

Si l’administration annonce dans son communiqué publié hier que 95% des agents contractuels à durée indéterminée pourraient bénéficier d’une revalorisation immédiate, elle ne précise pas le montant de ces revalorisations qui seront distribuées de façon très inégalitaire. Les emplois de direction et la catégorie 1+ (chef de service) obtiendront en effet une revalorisation substantielle alors que les autres catégories auront des gains très faibles, voir nuls. Pour certains dont l’indice de rémunération était en dessous du smic, il sera simplement mis fin à une situation anormale.

L’administration a reconnu elle-même que ce ne serait pas le grand soir.

Vos représentants qui avaient demandé à l’administration, lors de la dernière réunion, la répartition de l’enveloppe budgétaire ventilée par catégorie avaient eu comme réponse : « cela excède le champ de compétence de la négociation, nous n’y donnerons en conséquence pas de suite favorable ».

L’administration dans ces choix est fidèle à un de ses objectifs prioritaires clairement affiché dans le protocole d’accord : attirer « des hauts potentiels » au CNC. 100% de la catégorie 1+ sera revalorisée contre seulement 50% de la catégorie 3 (ex catégorie 4).

Face à ce traitement inégalitaire et ces revalorisations nettement insuffisantes pour certaines catégories, vos représentants ont refusé à l’unanimité de signer le protocole d’accord.

Lors du Comité technique du 21 juin vos représentants FSU ont donc en cohérence fait le choix de l’abstention. Comme l’indique l’administration dans son communiqué, l’avis a été rendu mais, il faut le souligner, avec l’abstention unanime de l’ensemble de vos représentants.

Le Conseil d’administration qui se tiendra le 30 juin devra délibérer sur cette réforme. Vos représentants auront une nouvelle occasion de s’exprimer et continueront d’être très attentifs à vos conditions de rémunération.

Vos représentants FSU au Comité Technique