A propos de l’entretien professionnel (suite)

Cette première campagne d’entretien professionnel a démarré comme évoqué lors de notre message du 11 octobre dernier, elle doit faire l’objet de toutes les attentions.
D’une part, nous constatons déjà un déficit de communication sur les objectifs réels de cet exercice et le nécessaire travail préalable de réflexion et de définition des objectifs collectifs par directions et services.
D’autre part, la lourde charge de travail pour les responsables directs chargés de conduire ces entretiens et de les restituer, ne présente pas, en période de fin de gestion, toutes les garanties de disponibilité et d’écoute pour les agents.
Cet entretien est destiné à évaluer les compétences et à définir, dans la continuité des objectifs collectifs de la direction et du service, une déclinaison d’objectifs individuels. Il n’est en aucun cas le lieu d’une redéfinition générale ou partielle de la fiche de poste.
L’entretien professionnel n’a pas vocation à servir de prétexte pour redéfinir ou même négocier les attributions ou le périmètre d’intervention de chacun. Cette tentation d’utiliser à cette fin l’évaluation est en opposition avec le décret et la note interne du Secrétariat général présentée en CTP et communiquée aux agents.
Une vigilance toute particulière est nécessaire pour déjouer ces risques de dérives,

N’hésitez à nous alerter en cas de difficultés.

La section FSU du CNC

<!—SELECTION-